Salon Linux / Open-Source

Flattr this!

J'ai eu l'occasion d'aller la semaine dernière au salon Linux / Open Source au CNIT à la Défense.

Badge d'accès SLOS 2011

Voilà mon retour :

Premièrement, le truc qui m'a choqué pour un salon où j'espérais me voir présenter des solutions open-sources : le manque critique de démonstrations. Il y avait quelques stands qui effectivement ont joué le jeu, présenté leurs produits mais je m'attendais à ce que ce soit au moins 50% des stands. Et non à peine une bonne quinzaine.

Limite j'avais la sensation d'être dans un cercle d'initiés et que j'avais raté un truc, une salle ou que je n'avais juste pas compris le principe du salon. Un peu comme si j'allais à un salon de recrutement pour acheter des fruits.

Autre fait marquant, il y avait des stands incroyablement vides de matériel. C'est à dire que j'ai même vu un démonstrateur perché sur sa chaise avec son seul pc portable et c'est tout. Pas de table, pas de paperasses, pas de présentoir, pas d'écran, pas même une malheureuse petite chaise pour accueillir. J'ai vraiment dû raté un truc crucial là.

Bon passons pour les points négatifs. J'ai eu l'occasion de croiser la sympathique équipe du PAUG, présente pour défendre les couleurs de l'OS mobile de Google. Sous cet acronyme se cache le Paris Android User Group, a qui, et je remercie mon ami m0hda, j'ai pu avec plaisir acheté une figurine bugdroid! ça y est, je l'ai!

Bugdroid

On s'est bien marrés en passant devant le stand de l'Afup, quand on a vu que le seul intervenant présent pendant la pause déjeuner en a profité pour s'offrir un petit somme sûrement bien mérité ceci dit.

Globalement, je regrette quand même que certains stands étaient déserts comme celui de Microsoft, dommage. Eux qui passent si souvent pour le grand méchant loup, une présence constante pour montrer qu'ils sont aussi des acteurs de l'innovation ne leur aurait pas fait de mal.

A côté de ça, un grand nombre de conférences se sont tenues au cours de ces trois jours. Parcourant plus ou moins toutes les solutions présentes sur le salon. Je regrette sincèrement ne pas avoir eu le temps (pause déjeuner) pour y assister.

Et pour finir parce que quitte à parler de lui, autant que je lui envoie une petite vanne. Admirez l'ami m0hda... à la bourre! 😀

m0hda au SLOS 2011

Ceci dit, le concernant, il est possible qu'il est son mot à dire sur ce salon et une conférence bientôt, et surtout, sur ce blog!

Flattr this!

A propos de Mathieu

Ingénieur développeur web dans la vente par correspondance B2B, adepte de nouvelles technologies et d'innovation. Vous pouvez aussi me retrouver sur Twitter @mathrobin
Cette entrée a été publiée dans Unix/Linux, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.
  • Syndrael

    C’est un peu l’impression que j’avais eu l’année dernière et que d’autres ont eu cette année.. Le plus bizarre c’est qu’il y a des étrangers qui viennent exprés pour ce Salon. Mais j’ai l’impression que rien ne se présente ou ne s’annonce.. Des conférences biensur, mais encore faut-il y aller.
    On ne demande pas du professionnalisme pour ce salon, mais un peu de convivialité, d’animation.. un peu ce qui caractérise l’esprit open-source d’un logiciel.
    S.

  • http://www.mathieurobin.com/ Mathieu

    Ah le professionnalisme était au rendez-vous pour le coup, en tout cas dans les apparences. Même si j’ai parlé de trucs négatifs, la grande majorité des stands étaient propres, bien tenus, les équipes présentes et accueillantes avec tous les prospectus qui vont bien. Le gros défaut restant vraiment le violent manque de démonstrations. Je n’avais pas la sensation d’assister à un concours de geeks (ce qui en soit n’est pas un mal) par contre je n’avais pas non plus celle d’être au milieu de commerciaux techniquement compétents ou à l’inverse de techniciens capable de prétendre à une vente.
    Ce qui n’incite pas à découvrir les produits et les sociétés présentes.

Articles liés