Auto-immolation

Flattr this!

Ce sujet change un peu de l'habitude. Vous avez vraiment cru que c'était un blog de développeur ? Ben non. De temps en temps je parle d'autre chose 😉 Des fois je parle de ma vie, mes soucis, mes loisirs ou sujets qui m'intéressent.

Hier soir, au calme chez moi, par hasard, je lis un article sur l'auto-immolation. Non pas que je m'y intéresse à titre personnel, mais juste comme ça par curiosité. "Traditionnellement" l'auto-immolation, c'est pour protester contre quelque chose. Il y a des choses contre lesquelles je suis, mais de là à me foutre le feu ou à me noyer...

D'abord, parlons du terme immolation. Il y a une forte assimilation culturelle entre l'immolation par le feu et l'immolation elle-même. Je n'ai su moi-même qu'assez avancé dans ma vie d'adulte que l'immolation est juste le fait de s'offrir en sacrifice. Donc le feu n'est qu'un des moyens de s'immoler. Un hara-kiri est une forme d'immolation, une pendaison dans son garage ou encore sauter du cinquième étage de son travail aussi.

Un peu glauque comme sujet. Bah justement, on ne fait que commencer. Je me suis demandé si c'était purement "tibétain", vu qu'on ne parle quasiment que d'eux. Mais en fait pas du tout. C'est même un truc totalement international, les occidentaux sont très concernés aussi.

Si on ne prend que les auto-immolations par le feu, en France, il y en a eu plus d'une dizaine en France en 2012. Sérieux, presque une par mois. Alors loin d'être la plus importante cause de mortalité, forcément, des psychologues et des sociologues se sont posés des questions. J'ai notamment lu cet excellent article sur le sujet chez les Inrocks.

Cet article suggère donc que l'immolation par le feu, c'est surtout quand la situation ne va plus. Bon ça on s'en doutait, mais c'est plus dans le sens politique pour les auto-immolations. Des engagés politiques qui parfois se révèlent du jour au lendemain en ayant profil bas jusque là. Parce qu'ils craquent parce que d'un seul coup, ils s'y sentent poussés d'eux mêmes. Enfin bon, vous voyez où je veux en venir, c'est que la situation pue sévère.

Je suis aussi tombé sur cet article d'appel à l'arrêt des auto-immolations chez les tibétains pour protester, je cite, contre "l'oppression". Je ne prends pas position sur la question, je ne suis pas instruit sur la question. Au moment de l'écriture de son article, il parle de 26 auto-immolations non coordonnées, non-simultanées. Sur le site Chine-Informations, on parle carrément de 66 au total en 2012. Ça ne confirme qu'une chose, c'est qu'il y a un sérieux problème là bas.

Mais allons encore plus loin. J'ai lu dans un article dont j'ai perdu la source (appel aux dons), qu'on peut même considérer que le bouddhisme et l'hindouisme tolèrent l'auto-immolation. Depuis plusieurs siècles. Alors que chez les chrétiens, le suicide est un aller simple pour l'enfer (c'est bien ça hein ?). Ceci dit, de ce que j'ai compris, l'auto-immolation par le feu n'est carrément plus considéré comme un suicide par le bouddhisme quand c'est à caractère politique. Comme dans le cas de Thich Quang Duc, qui fut le premier auto-immolé hyper médiatisé. Un bonze vietnamien qui s'est immolé par le feu pour protester contre la politique du président vietnamien chrétien. Ce bonze est entré au panthéon bouddhiste pour cet acte.

Je ne conclue pas, j'ai juste trouvé intéressant ce sujet, je ne sais quoi en penser. Tout simplement. Je tenais juste à partager ce que j'avais lu.

Flattr this!

A propos de Mathieu

Ingénieur développeur web dans la vente par correspondance B2B, adepte de nouvelles technologies et d'innovation. Vous pouvez aussi me retrouver sur Twitter @mathrobin
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.