Beer JS

Pourquoi je lâche l’organisation de AperoJS_Paris (ex BeerJs)

Flattr this!

Il y a quelques semaines/mois, une grosse polémique c'est déclenché autour de BeerJS Paris.

Beaucoup de personnes ont signalé que le nom impliquait que les gens vont devoir boire de la bière, donc de l'alcool. Et que la bière, ça fait gros mâle viril avec des poils et des burnes. J'aurais pu aussi dire que ça faisait viking, ça marchait aussi.

J'ai quand même signalé le soucis à "l'organisation mondiale" BeerJS qui essaie de chapeauter les BeerJS à travers le monde. Si des personnes se sentent exclus à cause du nom, effectivement, il y a un soucis. Surtout qu'à chaque fois, je me retrouvais à devoir préciser que hommes comme femmes, buveurs de bières et/ou d'alcools ainsi que non-buveurs étaient tous les bienvenus, sans distinction de quelque forme que ce soit.

La discussion a un peu dérapé quand certains ont commencé à faire de l'humour sur le sujet pour essayer de dédramatiser la chose. Mais pour d'autres, ça n'a pas été pris pour de l'humour mais comme pure provocation. Je ne jugerai ni l'un ni l'autre. En tant que troll dégénéré je suis mal placé pour juger les premiers, mais comprend aussi le point de vue des seconds. Et la modération pour moi reste le meilleur moyen de tourner autour du pot.

Sur la suggestion d'un participant régulier, on a renommé BeerJS en AperoJS. Ce nom est moins universel (question de langue), n'implique pas la consommation d'alcool. Et ne semble pas exclure les hommes ou les femmes et est même, a priori, adapté aux mineurs. Après tous les mineurs ont aussi le droit de vouloir parler de JS. On ne peut d'ailleurs que les y encourager.

Ce changement a aussi été impliqué parce qu'on s'est fait viré de "BeerJS monde". Etant donné que la discussion s'était enflammé, l'organisation mondiale a choisi d'exclure BeerJS_Paris parce qu'on n'a pas su discuter en tout respect des uns et des autres. Je dis on parce que je n'ai pas joué mon rôle de modérateur, ne souhaitant pas répondre à chaud. Grave erreur de ma part certainement.

Je pense que finalement le changement de nom est bénéfique. Parce qu'il n'exclue plus. Tant mieux. On a la bénédiction de "BeerJS monde" sur ce changement de nom et les différents responsables de BeerJS dans d'autres villes ont même suggéré que si ils en ont l'occasion, viendront boire un verre avec AperoJS.

Le problème pour moi est que finalement, alors que l'histoire pour l'association s'est apaisée, pour moi, non. C'est à dire que je continue de recevoir des critiques à titre personnel. Au début j'ai laissé filer, me disant que ça ne relevait plus d'une juste polémique mais juste de haters mal lunés. Mais plusieurs mois après, toujours pas calmés.

Je continue de recevoir des insultes. Je serais misogyne, anti-non buveurs d'alcool, je représenterai même une pub géante pour l'alcool. Certains ont même suggéré que j'étais payé par un lobby de l'alcool (sérieusement ?!). D'autres suggère que je suis homophobe ou raciste, je me demande encore où et le rapport.

Du coup je me désolidarise de ce bazar. AperoJS n'a pas besoin d'un "organisateur" sans cesse remis en cause. Et l'incapacité de la communauté, au sens extrêmement large du terme, je ne parle pas des habitués, à se réguler m'a blasé. Je n'ai plus envie de m'impliquer dans la vie de la communauté. Je n'étais pourtant déjà plus très présent que ce soit à ParisJS ou à BeerJS (c'est même devenu une blague pour les habitués).

Je passe la main à Julien Guézennec, ami et confrère, en qui j'ai une totale confiance et qui à mon sens est le plus indiqué pour ce titre en plus d'être sûrement plus résistant que moi à des critiques aussi ridicules qu'infondées.

Flattr this!

A propos de Mathieu

Ingénieur développeur web dans la vente par correspondance B2B, adepte de nouvelles technologies et d'innovation. Vous pouvez aussi me retrouver sur Twitter @mathrobin
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.
  • mickaël andrieu

    Salut,
    c’est dommage que tu partes pour cette raison (mais elle se comprend).

    « Fuck les haters » comme on dit, si t’as la foi pour créer une autre asso genre « l’asso-ouvert-a-tous-sans-distinction-de-sexe-d-age-de-religion-ou-accessoirement-quand-on-s-insulte-pas-pour-des-motifs-debiles-qui-n-ont-rien-a-voir-avec-la-choucroute-on-parle-de-jsJS » je viendrai y faire un tour (même si je me sens exclus car moi je fais du PHP mais je te pardonne <3).

    J'espère que les gens responsables de cette situation lacheront 5 minutes et prendront le temps de se regarder dans un miroir.

    Mickaël

    • cahnory

      « Je suis dyslexique et ce nom à rallonge est une forme d’exclusion »
      — Un type pas concerné qui veut briller.

      • mickaël andrieu

        <3 love ya'

  • Anon

    Ne jamais essayer de s’adapter pour des trucs aussi futile. Tous les projets JS ont un nom débile et potentiellement choquant. C’est normal, y’en a des millions et plein qui sont pris.

    BeerJS c’était parfait. La bière, qu’on en boive ou nom c’est le symbole de l’ouverture (et du gros bide).

    Et les féministes, demandez vous pourquoi votre « combat » n’avance pas :
    Y’a 0.00003% de filles dans le Javascript et à peine plus dans l’informatique en général.
    Et vous faites chier pour le nom d’un projet, LEL.

    Sinon a titre perso c’était pas le titre qui m’offensait mais la ville.
    Viens dans le sud, personne ne remettra en cause ce nom. 😀

    • http://www.mathieurobin.com/ Mathieu ROBIN

      C’est déjà prévu que je descende^^

      Après on y est aussi pour quelque chose, nous les hommes, dans l’intégration des femmes dans ce métier. Même si on sait pertinemment que ce sont des clichés, l’image de l’informaticien de base ne fait pas rêver. Et quand je voyais les questions de parents aux portes ouvertes, j’avais un peu envie de me flinguer. Par exemple « Bonjour, mon fils joue beaucoup, vous pensez que ça peut le faire si il travaille dans les ordinateurs ? »… A quoi je réponds « J’en sais rien, j’ai pas de point de comparaison, je joue pas ».

      • Olivier Pons

        Si jamais tu descends dans le sud et que t’es près de Marseille ou d’Aix en Provence, fais moi signe ! Je te montrerai avec plaisir où et comment je vis, en espérant te vendre du rêve 😀

        Olivier